Get Adobe Flash player

Articles

Lutte contre les violences sexuelles et les discriminations sexistes faites aux enfants : Une expérience de parrainage pour la réinsertion des enfants victimes

Les filles victimes des violences sexuelles et discriminations sexistes de la région de l’Ouest et ayant achevé leur formation et apprentissage ont bénéficié de la générosité des parrains et marraines de l’Allemagne et du Cameroun. Ce bienheureux soutien arrive à point nommé pour faciliter leur installation à leur propre compte et ainsi leur autonomisation.
 Vingt-trois filles des arrondissements de Bafoussam, Foumbot et Foumban ont reçu des machines à coudre, fers à repasser et matériels informatiques les 12 et 13 juin en appui à leur réinsertion professionnelle. Cet appui est la réponse des bienfaiteurs allemands et camerounais qui ont été approchés par l’équipe du projet et qui ont manifesté ainsi leur générosité devant la situation précaire des jeunes filles ayant achevé leur apprentissage.  Il s’est agi d’une suite pratique aux années d’apprentissage en couture, broderie et informatique dont ces filles ont bénéficié à travers le projet de lutte contre les violences sexuelles et discriminations sexistes faites aux enfants et mis en œuvre par le  CIPCRE depuis 2012 avec l’appui de KIRA et BMZ.  
Moments de joie et d’allégresse pour les familles
Une ambiance de fête et bon enfant et une grande joie ont caractérisé la remise du matériel aux victimes et à leurs familles sur les différents sites (Bafoussam, Foumbot et Foumban) en présence des invités à l’instar de la déléguée départementale de la promotion de la femme et de la famille du Noun à Foumban. Chaque parent a senti un énorme poids diminuer avec cet accompagnement de l’enfant dès la fin de sa formation. La réception de tout ce matériel est un merveilleux cadeau dans la mesure où les récipiendaires vont se consacrer à appliquer tout ce qu’elles ont appris. Pour mieux tirer leur épingle du jeu, elles se sont constituées en association ou GIC afin de mieux valoriser leur talent et conquérir le marché qui s’offre à elles. Pendant le cérémonial de remise, les bénéficiaires n’ont cessé de signifier leur reconnaissance et gratitude envers leurs parrains et marraines avec la promesse de faire bon usage du matériel reçu. Et les parents ont donné l’assurance de tout mettre en œuvre pour que le travail des enfants produise des fruits en apposant leur signature sur la lettre d’engagement prévue à cet effet.
La chaine de solidarité
L’idée de projet de parrainage a pris corps à la suite des échanges entre le coordonnateur du projet et la professionnelle du Service civil pour la paix nouvellement arrivée au CIPCRE. Dans le but de compléter l’autonomisation des victimes placées en formation et d’éviter qu’elles ne retombent dans des situations favorables aux violences diverses, il a été résolu de solliciter l’appui en matériels auprès des parrains et marraines tant au Cameroun qu’en Allemagne. La période de Noël, idéalement propice aux dons et cadeaux, a aidé à mobiliser les fonds nécessaires pour l’achat du matériel, à identifier les bénéficiaires prioritaires, à obtenir le soutien parental pour le local et  le nécessaire pour l’installation des enfants, etc.
Signalons que les heureuses bénéficiaires sont des enfants victimes identifiées dans les zones du projet et qui ont bénéficié des appuis pour leur apprentissage.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir