Get Adobe Flash player

Articles

Groupes relais thématiques élevage et agriculture/compostage : Les personnes relais partagent leurs expériences et renforcent leurs capacités

Les 28 et 29 juin 2017, le CIPCRE a organisé respectivement à Bamendjo et à Baham02 rencontres des Groupes Relais Thématiques (GRT) élevage et agriculture/compostage. Les objectifs de ces rencontres étaient d’offrir aux personnes relais élevage et agriculture/compostage des 6 villages pilotes des Régions de l’Ouest et du Nord-Ouest Cameroun un cadre d’échange sur leurs activités au profit des producteurs et de renforcer les capacités de ces animateurs endogènes pour les rendre plus efficaces dans leur tâches de relais des activités promues par le CIPCRE.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Village pilotes du CIPCRE, il est prévu l’organisation périodique des rencontres de réflexion , d’échange d’expériences et de renforcement des capacités des membres des Groupes Relais Thématiques (GRT). Le terme « Groupe Relais Thématique » (GRT) désigne un ensemble de personnes relais des différents villages pilotesqui interviennent dans le même domaine d’activités ou encore dans la même thématique. Le but recherché par de telles rencontres est de renforcer les capacités et outiller les personnes relais d’une même thématiqueafin qu’elles jouent au mieux leur rôle de vulgarisateurs des connaissances acquises et des bonnes pratiques promues par le CIPCRE dans leurs villages respectifs. C’est dans ce cadre qu’ont été organiséessuccessivementle 28 et le 29 Juin 2017 respectivement à Bamendjo et à Baham deux rencontres des membres du Groupe Relais Thématique élevage d’une part etdu Groupe Relais Thématique Agriculture/ Compostage d’autre part.La rencontre a connu la participation de 22 personnes relais dont 12 femmes de 06 villages pilotes (Bamendjo, Bapa, Bahouoc, Baham, Bafut et Bahouan).

Après l’accueil cordial et chaleureux réservé aux différentes délégationspar les personnes relais des villages hôtes, les activitésont été meublées à Bamendjo comme à Baham par les travaux individuels et en groupe suivis des échanges en plénière. Ces travaux ont porté sur :

-       Les initiatives prises par les personnes relais ;

-       Les difficultés rencontrées par ces derniers dans la mise en œuvre des activités dans le cadre de leur thématique ;

-       Les réflexions sur les approches de solution pour palier aux difficultés et améliorer le travail des personnes relais.

Difficultés rencontrées

Les principales difficultés rencontrées exprimées par les personnes relais au cours des travaux sont les suivantes :

- La résistance des personnes touchées aux changements ;

- Certains producteurs qui attendent des appuis des personnes relais ;

- Le rejet des personnes relais par certains producteurs qui estiment que ces derniers n’ont rien à leur apprendre de nouveau;

- Les préjugés par rapport aux connaissances apportées par les personnes relais. 

Travaux en plénière à Baham

 

Approches de solutions

Par rapport à ces difficultés, les personnes relais ont pu échanger leurs expériencessur la manière d’aborder ces problèmes. Ces échanges leur ont permis d’apprécier, valider, renforcer ou enrichir les approches de solutions préconisées face aux difficultés rencontrées par les personnes relais. C’estainsi que les participants se sont accordés sur un certain nombre de résolutions susceptibles de contribuer à l’amélioration de la qualité de leur travail en tant que personnes relais dans les différents villages pilotes, résolutions ci-après résumées :

-La personne doit veiller à la qualité de son travail en tant que producteur afin d’être un modèle, un exemple à suivre pour pouvoir convaincre par ses résultats les autres à adopter les pratiques vulgarisées;

- Les personnes relaiss’engagent à multiplier les séances de formations et de recyclage.Pour ce faire, ils pourront si nécessaire solliciter l’appui matériel du CIPCRE ;

- Les personnes relais s’engagent àpersévérer dans les sensibilisations des producteurs et poursuivre leurs objectifs malgré les difficultés;

- Les personnes relais s’engagent à renforcer régulièrement leurs capacitésà travers l’organisation des échanges entre personnes relais d’une même thématique sur différentes techniques ;

-Les personnes relais d’un même village se doivent de réfléchir ensemble, partager leurs expériences et développer les stratégies de travail avec les populations adaptées à leur milieu.   

Travaux en  plénière à Bamendjo

Ces résolutions devraient permettre aux personnes relais de faire face à un certain nombre de difficultés rencontrées au cours de l’exercice de leurs tâches et d’améliorer la qualité et l’impact de leur travail dans les villages pilotes.

Globalement, les participants ont,à la fin des rencontres, manifesté leur satisfaction pour les travaux effectués. Plusieurs d’entre eux ont exprimé leur joie d’avoir rencontré et nouer des contacts avec leurs pairs et d’avoir échangé leurs expériences respectives. Ces derniers ont compris que certaines difficultés sont vraiment similaires et que des approches de solutions peuvent être complémentaires.

C’est dans une ambiance pleine d’émotion que les personnes relais se sont séparées à l’issue de chaque rencontre.

Photo de famille à Baham

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir