Get Adobe Flash player

Qui sommes-nous?

"Habitués à entendre parler de l’Afrique sous le mode du pessimisme et du fatalisme, nous ne nous rendons pas compte qu’il y a dans nos pays des hommes et des femmes engagés dans des initiatives fructueuses pour changer notre société. Ces hommes et ces femmes créent des espaces de vie nouvelle où se libère notre génie créateur. Ils construisent au jour le jour une autre Afrique : l'Afrique de l’espoir."
Kä Mana

Le Cercle International pour la Promotion de la Création (CIPCRE) est une ONG d’obédience chrétienne et de droit camerounais qui s’est donné pour tâche d’amener les populations, hommes et femmes, à prendre en charge leur propre développement, en relation avec la problématique écologique prise dans un sens large. La volonté étant ainsi de contribuer, à travers les actions de deux Bureaux Nationaux au Bénin et au Cameroun, à la construction, en Afrique, d’une société fondée sur des valeurs évangéliques; c’est-à-dire une société démocratique, juste, équitable, humaine, saine et verte.

En investissant des champs aussi variés que le développement durable, l’éducation environnementale, Justice et Paix, Genre et développement, ainsi que la communication et le lobbying, le CIPCRE se révèle à la fois comme une organisation d’appui aux initiatives locales de développement et un outil de témoignage chrétien, montrant que la construction de l’Afrique de l’Espoir trouve des fondements solides dans une vision évangélique du monde. Abordant son travail dans la perspective d’une écologie globale, le CIPCRE considère que les dimensions environnementales, politiques, économiques et socioculturelles de la vie humaine doivent être nourries de la sève spirituelle de la foi en Dieu et de l’ouverture de l’esprit de l’Evangile.

Dans deux bureaux nationaux à Porto-Novo (Bénin) et à Bafoussam (Cameroun) et dans un bureau de liaison à Bamenda (Cameroun anglophone), se répartissent les 40 personnes de l’équipe CIPCRE, dont 26 hommes et 14 femmes. Des hommes et des femmes rompus à la tâche, portés par la convivialité et animés par la volonté d’apporter leur contribution à la construction des rapports durables entre les êtres humains d’une part, entre les êtres humains et leur environnement d’autre part. Dans cette équipe motivée, des pasteurs côtoient des ingénieurs (agronomes et de génie civil), des pédagogues des animateurs socio-culturels, des anthropologues des juristes, dans une même dynamique de promotion de la création.

L’écologie globale Un peu d’histoire Cadre de référence de nos activités

 


 

L’écologie globale

Il faut le dire haut et fort : tout le travail du CIPCRE prend sens dans la volonté d'incarner l’écologie globale dans des projets concrets d’éducation, de formation, de développement et de promotion humaine. En conjoignant l'éthique africaine des liens vitaux et l'éthique évangélique de la vie en abondance, le chemin qui est tracé est celui d'une inculturation libératrice où le message du Christ fertilise la culture africaine. Le génie du CIPCRE est de montrer que cette inculturation créatrice n'est pas une idée abstraite agitée dans de liturgies folkloriques pour le peuple, mais une dynamique de fond à laquelle on doit donner un corps dans les initiatives et les pratiques sociales de reconstruction sur le terrain.

Le Cercle International pour la Promotion de la Création est devenu ainsi un lieu fertile où des hommes et des femmes ont tissé des liens au sens vital du terme, se sont unis en esprit et en vérité dans la perspective évangélique et ont créé un esprit de confiance réciproque pour avancer ensemble.

Les principes de l'écologie globale sont clairs : être au service de la justice, de la paix et de la sauvegarde de la création. Claires sont aussi les valeurs de l'Evangile: lutter pour la vie en abondance et construire une société d'amour et de bonheur partagé.

Construire ensemble
construire ensemble

Un peu d’histoire

Le Cercle International pour la Promotion de la Création (CIPCRE) est né au détour de multiples constats, les uns aussi graves que les autres : dégradation de l'environnement, croissance sans développement, dignité humaine quotidiennement piétinée par des forces irrationnelles, etc. En effet, et pour nous situer dans la région des Hauts Plateaux du Cameroun, lieu de naissance du CIPCRE, il est de notoriété que la pression démographique, qui a induit une forte pression agraire, est à l'origine de l'appauvrissement des sols. L'utilisation massive des engrais chimiques n'a pas aidé à rétablir l'équilibre recherché. Les populations, longtemps sédentaires, se sont ainsi vues obligées d' "émigrer" vers d'autres départements.

Pour ne rien arranger, la crise économique dont on situe la naissance au Cameroun autour des années 1986-1987, est venue accélérer le désarroi des populations. Au plus fort de l'effervescence politique en 1991, l'incivisme fiscal a été utilisé entre autres comme arme politique pour revendiquer plus de liberté et de démocratie. Les conséquences de cette situation explosive n'ont pas tardé à se manifester : illiquidité du Trésor Public, compressions des personnels dans les entreprises, incapacité des collectivités locales à assainir le cadre urbain, retour massif d'un bon nombre de citadins vers les zones rurales (exode urbain), comportements de survie en rupture avec les principes de la sauvegarde de la création, etc.

C'est pour tenter d'apporter leur modeste contribution à la résolution de ces problèmes qu'un groupe d'amis composé de Pasteurs, de Prêtres, de Médecins, de Leaders Paysans, de Pédagogues, d'Ingénieurs Agronomes, de Sociologues, de Politologues et d'Economistes ont mis sur pied, sous l'impulsion du Pasteur Jean-Blaise KENMOGNE, une cellule de Réflexion et d'Action Ecologiques dont les travaux, dès le départ, ont été sous-tendus par deux nécessités : la nécessité de donner à leurs réflexions théoriques un socle pratique ; la nécessité de témoigner autrement l'Evangile.


Pasteur Jean-Blaise KENMOGNE
Pasteur Jean-Blaise KENMOGNE :
Directeur Général du CIPCRE


Cette volonté de passer de la théorie à la pratique et de vivre la dimension écologique de l'Evangile a séduit des amis d'autres pays qui n'ont pas hésité à prendre l'attache du noyau initial pour essayer la même expérience chez eux. C'est ainsi que la Cellule de Réflexion et d'Action Ecologiques est devenue plus tard le CIPCRE. Nous sommes en 1990.

Dans un décor de turbulence et de contestation politiques, le CIPCRE réussit à organiser à Bafoussam du 21 au 24 avril 1991 son séminaire de lancement sur le thème : l'Etat de l'Environnement au Cameroun. C'était la toute première fois qu'une ONG Camerounaise organisait une telle rencontre sur un tel sujet. Plus de 100 personnes, bravant le feu, les casses et les intimidations diverses, prirent part à ces Journées de Réflexion dont les communications furent un véritable régal. La démonstration était ainsi faite que le problème environnemental au Cameroun est un défi majeur qu'il importe de relever. La présence massive d'Ingénieurs Agronomes, de leaders paysans, de pasteurs, de prêtres, d'éducateurs et de partenaires du Nord à ces assises traduisait dès le départ la nécessité de conjuguer les efforts dans la résolution des questions environnementales. Il faut l'affirmer sans ambages : les problèmes d'environnement ne sauraient être réduits à une seule grille de lecture sans courir le risque d'être superficiellement diagnostiqués et donc traités.

Trois années plus tard, la vocation régionale du CIPCRE se précise. En effet, une mission de reconnaissance de la Direction Générale du CIPCRE au Tchad aboutit à la conclusion d'un Protocole d'Accord de Collaboration avec le Gouvernement de ce pays et donc à la naissance du CIPCRE-TCHAD. Parallèlement, la création d'un cercle d'amis du CIPCRE au Bénin donne lieu à la mise en place du CIPCRE-Bénin. Deux études sont conçues pour être entreprises dans ces deux pays en vue de l'élaboration de deux programmes : dans le premier, une étude sur "Ecologie et Santé", dans le second, une étude sur "Ecologie et Artisanat". Par ailleurs, en 1996, le CIPCRE organise à Batié au Cameroun un colloque international sur le thème "Ethique écologique et reconstruction de l'Afrique". L'année suivante, il organise deux autres colloques internationaux respectivement Batié au Cameroun sur "Eglise et impunité" et à Porto-Novo au Bénin sur "Ecologie et Evangélisation".

Ces études et ces colloques ont donné lieu à des programmes qui ont permis au CIPCRE de se lancer, dans sa zone d'intervention qui couvre l'Afrique Centrale et Occidentale, à travers la Direction Générale et les deux Bureau Nationaux au Bénin et au Cameroun, dans des pratiques sociales touchant le monde rural, le monde urbain, l'univers scolaire et universitaire, les milieux religieux, bref tous les lieux susceptibles de faire incarner "l'écologie" en tant que promotion de la vie dans sa globalité.

Mgr Jean Bosco Ntep
Mgr Jean Bosco NTEP :
Président du Conseil d’Administration du CIPCRE


Cadre de référence de nos activités

ONG d'obédience chrétienne, le CIPCRE s'engage à œuvrer à ce que la "Volonté de Dieu soit faite sur la terre comme au ciel". Pour ce faire, il se donne un Cadre de référence de ses activités adopté par le Conseil d'Administration en sa séance ordinaire du 19 avril 2004, ratifié par l'Assemblé Générale Extraordinaire du 20 avril 2005 et qui comprend :

  • la vision ;
  • la mission;
  • les résultats généraux attendus ;
  • les domaines d'intervention ;
  • les stratégies d'intervention ;
  • les publics bénéficiaires ;
  • les principes directeurs.

Notre vision

Le CIPCRE rêve d'un monde fondé sur le projet de Dieu pour Sa Création, projet de vie en abondance tel que révélé en Jésus-Christ ; un monde où l'homme et la femme s'affirment comme acteurs de leur devenir dans un rapport sain à leur histoire et à leur environnement et s'épanouissent physiquement, moralement, socialement et spirituellement, conditions préalables à l'expression de leur dignité ; un monde où l'humanité s'organise en une société démocratique, juste, pacifique et respectueuse des droits de la personne, des principes de la bonne gouvernance et de l'équité dans les rapports homme/femme.

Notre mission

Dans la perspective de l'avènement de sa vision, le CIPCRE a pour mission, d'œuvrer pour la promotion de la création en contribuant à la transformation des structures sociales et au renforcement des capacités pratiques et stratégiques des populations défavorisées pour la prise en main de leur destin.



Résultats généraux attendus

Au terme des actions de transformation des structures sociales et de renforcement des capacités pratiques et stratégiques de ses partenaires :

  • Les populations défavorisées, hommes et femmes, comprennent mieux leurs problèmes et ont des outils pour les résoudre ;
  • Les structures sociales (politiques, économiques, religieuses et culturelles) fonctionnent au mieux des intérêts des populations défavorisées ;
  • La vision éco-théologique du développement est partagée avec les autres acteurs sociaux, dans un esprit œcuménique et inter-religieux ;
  • La promotion humaine va de pair avec la promotion de l'environnement ;
  • L'équité dans les rapports homme/femme est partagée et mise en œuvre par les acteurs sociaux.


Domaines d'intervention

Pour atteindre les résultats généraux attendus ainsi identifiés, le CIPCRE intervient dans les domaines suivants :

Promotion du dialogue foi et transformation sociale ;
Promotion de la justice, de la paix et des droits du citoyen ;
Promotion des initiatives locales de développement ;
Promotion des rapports sains entre l'humain et son environnement ;
Promotion des rapports équitables homme/femme.


Stratégies globales d'intervention

Les interventions du CIPCRE sont exécutées suivant les stratégies ci-après :

  • Plaidoyer ;
  • Accompagnement ;
  • Sensibilisation et formation ;
  • Information, éducation et communication (IEC) ;
  • Recherche-action ;
  • Réseautage, partenariat et participation ;
  • Spiritualité-action ;
  • Mobilisation des ressources.

Publics bénéficiaires

Nous entendons par publics bénéficiaires, les partenaires pour qui et avec qui nous agissons et que nous considérons comme clients, c’est-à-dire celles et ceux au service desquel(le)s nous sommes. Il s’agit principalement des :

  • Femmes ;
  • Jeunes ;
  • Paysans ;
  • Artisans et autres acteurs du secteur informel ;
  • Croyants ;
  • Elèves et Etudiants ;
  • Citoyens.

Principes directeurs

Les actions du CIPCRE sont guidées par un ensemble de principes directeurs qui sous-tendent sa culture organisationnelle :

  • le militantisme ;
  • le respect des valeurs éco-théologiques ;
  • le professionnalisme et la transparence ;
  • la responsabilité et la dignité ;
  • l'ouverture et la collaboration ;
  • le courage et l'espérance ;
  • l'esprit d'équipe.

Convaincu que Dieu a un projet pour Sa Création, le CIPCRE croit que les actions entr eprises dans la perspective du présent Cadre de Référence contribueront à la réalisation de l'humain en l'Homme et à la construction d'une société fondée sur des valeurs évangéliques, c'est-à-dire une société démocratique, juste, équitable, pacifique, humaine, saine et "verte"


Commentaires  

 
+1 #1 NGOUO Brice Gérald 19-06-2012 03:22
Bonjour à toute l'équipe du CIPCRE. En fait c'est une ONG comme celle-ci dont il fallait rêver pour un encadrement et un accompagnement des rapports entre les hommes et leurs différents environnements, pas mieux qu'une construction de la citoyenneté à laquelle aspire notre pays pour un Cameroun émergent, uni et démocratique à l'horizon 2035, qu'une fondée sur les valeurs évangéliques... Nous louons cette initiative et nous aimerions de tout notre cœur travailler avec vous. Je l'ai découvert enfin, cette structure digne de ce Nom car fondée sur la crainte de Dieu et qui est à même d'accompagner les jeunes de notre génération qui sont exposés aux effets pervers de la rareté et des crises.
 
 
0 #2 LEMETAIS Eric 19-06-2012 08:42
Bonjour - Une belle ONG. Pourriez m'en dire plus sur votre programme de production et de transformation de plantes médicinales ? Travaillez vous avec le moringa ? Sous quelle le transformez vous ? Barres nutritionnelles , gélules, comprimés ?
Espérant vous lire, très cordialement
Eric Lemétais
 
 
0 #3 Yapi 23-10-2012 12:07
Je salue votre initiative et je crois comme vous c'est par ces bonnes oeuvres que les croyants en christ doivent rendre manifestent le règne Seigneur Jésus Christ sur terre. Je suis étudiant en D.E.A de sciences sociales de développement( qui valorise le capital humain.). la soutenance de mon mémoire est pour bientôt et crois nous pouvons travailler dans même vigne que notre maître à tous JÉSUS CHRIST car j'ai un projet pareil dans mon pays qui démarré. Depaul Yapi cel:+2250987231 5
 
 
0 #4 Past. Richard-Molard 05-09-2013 08:25
Je viens de découvrir l'existence de votre association en surfant sur le net pour préparer un culte sur le thème "La Mission de Dieu". Nous sommes très liés au Caméroun dans ma ville, paroisse et famille. Alors: Merci de ce que vous êtes et faites, ensemble au nom de notre Dieu! Il est urgent partout de relier "terre et ciel"!
En Christ,
Ulrike
 
 
0 #5 ARESCAM 16-11-2014 15:00
Bonjour,
Pouvez-vous me communiquer une adresse mail.
ARESCAM est une filiale d'ARES DEVELOPPEMENT installée à Yaoundé. Nous sommes spécialisés dans le traitement de l'eau et seront présents sur Promote dans 3 semaines avec la présentation de 2 activités nouvelles : des latrines sèches sans eau et sans produits chimiques, la production de chlore sur Yaoundé pour stériliser l'eau. Dans l'attente de cette information et celle de vous rencontrer sur Promote. Bien cordialement. Marcel COLLOMBET, Président.
 
 
0 #6 mountapmbeme abdel a 02-06-2015 16:21
je vous salut , je suis ravie de constater que votre association s’intéressent aux jeunes dans le cadre général et les étudiant en particulier, je suis étudiant chercheur a l'universite dze Dschang, par ailleurs delegue general pour l compte de kl'annee académique 2014/2015 , presidnt de l'association des etudiants de la faculte de lettres et des sciences humaines.j'ente nts organiser une semaine culturelles du 08 au 13 jiun 2015 sus lme theme "l'etudiant face aux extremismes" dont la lecon inaugurale sera donner par monsieur le recteur de l'uds.pour ma part je pense cette communication vau tout son pesant d'ore.
 
 
0 #7 Mme Njoua 12-06-2015 09:50
Bonjour,
Je suis impressionnée par le travail que vous abattez. Je mène actuellement des travaux de recherches universitaires sur les ONG. J'ai consulté votre site. Le rapport d'activités 2005 ne s'ouvre pas. Pouvez-vous me l'envoyer par mail s'il vous plait?
Par ailleurs, le nombre de personnel employé ne ressort pas explicitement dans les rapports des années 2005, 2006, 2007 et 2008. Puis-je les avoirs?
Merci pour votre diligence, et bon vent dans vos activités.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir