Get Adobe Flash player

Articles

Les personnes relais à l’école des techniques d’animation et de communication

 

Les 15, 17, 21, 22 et 28 juillet 2015 ont eu lieu respectivement à Bahouan, Bamendjo,Baham, Bapa et Bahouoc et sous la houlette de la toute nouvelle Cellule de Capitalisation et de Communication (CECCOM), les toutes premières formations relatives aux techniques d’animation et de communication. Il s’est agi, pour cette première série de formations, d’initier les apprenants aux fondamentaux de l’animation et de la communication.

A Bahouan comme à Bamendjo, Baham, Bapa et Bahouoc, le programme de formation était articulé autour des mêmes points, à savoir :

-          Accueil et installation des participants ;

-          Prière ;

-          Introduction aux travaux ;

-          Travail en groupes sur l’expérience des participants en matière d’animation ;

-          Restitution ;

-          Synthèse des travaux ;

-          L’animateur en image ;

-          Evaluation.

1 - Accueil et installation des participants

Il est revenu à Estelle Clarisse Kenfack, Epse Simeu d’accueillir chaque fois les participants dans la salle des travaux. Cet accueil a aussi consisté pour chaque participante et participant à remplir les fiches de présences et autres documents de circonstance.

2 - Prière

La prière d’introduction a été chaque fois dite soit en français, soit en langues locales par un participant. Partout, les uns et les autres ont demandé au Seigneur de venir lui-même présider les travaux et de faire en sorte que les résultats soient fructueux.

3 - Introduction aux travaux

Dans chaque village, le Coordinateur de la CECCOM, Eugène Fonssi, s’est employé à situer l’introduction aux techniques d’animation et de communication dans la suite logique du travail fait sur les rôles de responsabilités des Personnes Relais. Il s’agira en effet de doter ces personnes de méthodes qui leur permettront à terme de jouer efficacement leurs rôles d’amplificatrices des expériences acquises du CIPCRE autour d’eux et dans leurs villages respectifs.

4 - Travail en groupes sur l’expérience des participants en matière d’animation

Le travail en groupes dans tous les villages s’est fait sur la base des consignes suivantes :

-          Vous toutes et tous, vous avez déjà été formés par le CIPCRE ou toute autre organisation à diverses occasions. Dites sur quels sujets ont porté ces différentes formations (Gr1&2) ;

-          Dressez le portrait d’un animateur modèle à partir de ce que les animateurs de ces sessions ont dit et fait et qui vous a plu et consignez-le par écrit (Gr1) ;

-          Dressez le portrait d’un mauvais animateur à partir de ce que les animateurs de ces sessions ont dit et fait et qui ne vous a pas plu et consignez-le par écrit (Gr2) ;

-          Définissez les termes animer et communiquer (GR1&2) ;

-          Que faut-il entendre par techniques d’animation et de communication ? Donnez des exemples (Gr1&2) ;

-          Quels sont, à votre avis, les différents types d’animation ? (Gr1&2).

Dans les deux groupes de travail, les participants ont construit leurs réponses à partir de leurs expériences concrètes. Il aura fallu parfois que l’animateur déploie tout son tact pour arrêter les discussions dans les groupes, tellement les échanges étaient intéressants.

5 - Restitution des travaux

Les restitutions faites par chaque groupe ont été suivies par des compléments des membres du groupe, puis par des questions posées au groupe par les membres de l’autre groupe. Il est revenu à l’animateur principal, Eugène Fonssi, de recentrer les échanges lorsqu’il lui semblait que ceux-ci s’écartaient du sujet, voire de repréciser certains concepts et de donner leur importance dans la perspective du travail à faire par les personnes relais dans les villages.

Au fil des échanges, les participants sont arrivés à dire des choses extrêmement intéressantes sur l’animateur et l’animation. Morceaux choisis :

-          « Quand on est animateur, il faut parler moins et écouter plus »

-          « Il faut boire après l’animation et non boire avant l’animation »

-          « L’animateur ne doit pas se transformer en comédien sous prétexte de détendre les participants »

6 - Synthèse des travaux

Dans la synthèse des travaux, l’animateur a apporté des inputs sur les points suivants :

-          Les notions : animer et communiquer ;

-          Les types d’animation ;

-          Portrait d’un mauvais animateur ;

-          Portrait d’un animateur modèle ;

-          Ce qu’est une technique d’animation ;

-          Ce qu’est une technique de communication ;

-          Exemples de techniques d’animation et de communication ;

-          Etapes principales d’une animation.

A la demande des participants, tous ces aspects seront développés dans un support qui leur sera remis ultérieurement.

7 - L’animateur en image

Une image d’un bon animateur a été distribuée à la fin de l’animation aux participants avec des bulles qui reviennent sur ses principales qualités. Les participants dans leur ensemble, ont bien aimé cette séquence qui, sous un air ludique, a apporté un plus à cette formation.

Les transitions entre les différentes phases de la formation étaient meublées d’exercices d’éveil, de jeux, de chants et d’anecdotes, question de montrer aux participants que ces energizers sont importants quand l’animateur constate que l’attention du groupe baisse. Quand ce dernier lui renvoie des signes de lassitude, il se doit de les interpréter. Mieux, il doit agir.

Dans tous les villages pilotes, nous avons été accompagnés par Georges Messé qui a saisi l’opportunité à lui offerte pour se présenter aux personnes relais et dire un mot sur la problématique des discriminations sexistes et des abus et exploitation sexuels, par Jeanne Medom à Baham et par Léopold SIKATI, Coordinateur de la CESAAT à Bahouoc dans le cadre de ses activités de suivi-évaluation.

8 - Evaluation

Dans chaque village, la session de formation s’est terminée par une évaluation sur cartes. Il s’est agi pour les participants de donner leurs impressions sur la formation. Pour plus de 99% d’entre eux, ils ont trouvé que cette formation était nécessaire et qu’elle était vraiment la bienvenue pour les préparer à leurs tâches futures de formateurs et plus précisément d’animateurs.

Rendez-vous est pris pour les prochaines formations aux dates et lieux suivants :

-          Baham :                le 14 septembre 2015

-          Bapa :                   le 21 septembre 2015

-          Bahouan :             le 27 septembre 2015

-          Bamendjo :           le 30 septembre 2015

-          Bahouoc :             le 7 octobre 2015

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir