Get Adobe Flash player

Articles

Préservation, culture et valorisation des plantes médicinales: Les populations du village Baham renforcent leurs capacités

Préservation, culture et valorisation des plantes médicinales: Les populations du village Baham renforcent leurs capacités

Les 13 et 14 avril 2016, le CIPCRE a réalisé dans le village Baham une formation sur les techniques de culture et de valorisation des plantes médicinales au profit des producteurs et productrices engagés dans différents domaines d’activités. Cette formation visait le renforcement des connaissances et des capacités techniques et pratiques des paysans/paysannes de cette localité pour la préservation, la culture et l’utilisation des plantes médicinales de leur localité ou celles qui y sont introduites.

Dans un environnement où la majeure partie de la population n’a pas accès aux soins de santé modernes, les plantes médicinales constituent des ressources précieuses pour les populations. C’est ainsi que pour le traitement des maladies courantes, les populations ont recours à l’utilisation des plantes médicinale. Au Cameroun, les plantes médicinales sont vendues régulièrement sur les marchés des centres urbains en différentes saisons de l’année. Elles alimentent le petit commerce de proximité exercé aussi bien par les hommes que par les femmes. Si pour certains, elles apportent un revenu minimum acceptable, pour d’autres elles leur permettent de faire des économies. A ce titre, la culture des plantes médicinales est une activité susceptible de contribuer à la lutte contre la pauvreté et entre en droite ligne des préoccupations du CIPCRE qui accorde un intérêt particulier à l’amélioration des conditions socio-économiques des populations.Cependant, la gestion des plantes médicinales est un défi majeur qui nécessite une prise de conscience des communautés locales et une attention particulière des pouvoirs publics au risque de voir certaines cultures du terroir disparaître et supplantées par des cultures exotiques.

But du séminaire

C’est dans le but de contribuer à la préservation et à la valorisation des plantes médicinales dans la localité de Baham que le CIPCRE, à travers le Programme Auto-Prise en Charge, a organisé un séminaire de formation sur « les techniques de culture et la valorisation des plantes médicinales ». Cette formation s’est tenue au quartier Hiala du 13 au 14 avril 2016 au siège de l’œuvre socialeConcertation. Elle visait à offrir aux partenaires engagés avec le CIPCRE dans différents domaines d’activités un cadre d’échange de connaissances sur les plantes médicinales et renforcer les capacités techniques et pratiques des producteurs de Baham pour la préservation, la culture et l’utilisation des plantes médicinales.

Cette formation a regroupé durant les 2 jours, 20 participants dont 14 femmes venant de différents coins de la localité qui se sont mobilisés à la place du rendez-vous.Ces derniers ont manifesté un intérêt particulier pour cette activité en :

-          mettant à disposition une salle équipée de chaises et dotée d’espaces appropriés pour les travaux pratiques et en apprêtant le matériel nécessaire pour les séances de travaux pratiques ;

-          prenant en charge leurs frais de transport et leur contribution pour leur restauration ;

-          Partageant activement leurs connaissances sur les plantes médicinales et en s’impliquant dans les activités pratiques.

La formation s’est déroulée en deux phases : théoriques et pratiques

Phase théorique

La journée du 13 a été consacrée à la phase théorique qui a consisté en des échanges d’expériences entre les participants sur la connaissance et la valeur des plantes médicinales, les apports d’informations théoriques en techniques de culture des plantes médicinales. Les participants ont acquis des connaissances et des techniques simples et accessibles à tous pour la préservation, la multiplication, la culture et l’utilisation des plantes médicinales.

Phase de démonstration

La journée du 14 a été consacrée à la phase de démonstration et travaux pratiques organisée en plusieurs ateliers spécifiques. Chaque participant a alors eu l’occasion de passer dans chaque atelier afin de s’imprégner des différentes techniques de multiplication des différentes espèces. Les phases pratiques ont été pour les bénéficiaires l’occasion de toucher du doigt tout ce qui était jusqu’alors abstrait pour lui. A cet effet, les participants se sont familiarisés avec les tâches telles que la préparation du substrat, le parage des plants, la préparation du germoir, la préparation de la pré-pépinière (germoir). Les activités de démonstration se sont soldées par la mise en place d’une pépinière de 347 plants de 08 espèces (Consoude, Menthe, Plantain, Achillée, Surau noir, Stevia, Sauge, Marjolaine) et une pré-pépinière de cinq (05) espèces (camomille, piment capsique, Rudbeckie, souci et coriandre). Les plants produits serviront à la mise en place d’un jardin de multiplication des plantes médicinales qui va jouer le rôle d’une banque de semences pour la réalisation des initiatives de création des jardins individuels de plantes médicinales dans le village. A la fin de la session, les participants se sont accordés sur les tâches de suivi, les activités en perspective et un calendrier de mise en œuvre, notamment la mise en place d’un deuxième germoir à Banka, le suivi et l’entretien des pépinières. La création de deux jardins des plantes médicinales dans les villages Hiala et Banka à Baham. La mise en place des jardins individuels, le développement des réflexions sur la sensibilisation des populations locales sur la préservation et la culture des plantes médicinales. Les participants ont par ailleurs émis des idées relatives à la mise en place d’un cadre de concertation sur les plantes médicinales dans le but de mieux les préserver et de mieux les valoriser.

 

 

Commentaires  

 
0 #1 meboh élisée 03-04-2017 12:34
bonjour
je suis basé a yaoundé j'aimerais avoir les séménces de 02 plantes (la consoude et l'ortie )
je reste à votre écoute
cordialement
tel 699 86 96 31
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir