Get Adobe Flash player

Articles

Le roi des Bangoulap promulgue le code coutumier des rites de veuvage

Pour marquer officiellement et traditionnellement la transition entre les anciennes et les nouvelles pratiques de veuvage promues par le code coutumier et par la même occasion exorciser la malédiction dans l’esprit des populations, il a été organisé le 8 décembre dernier une cérémonie de présentation et de promulgation du code coutumier dans le village Bangoulap. Retour sur cet important événement.

A l’effet de faciliter l’appropriation du code coutumier par les populations pour une meilleure protection des veuves et veufs lors des rites de veuvage, le chef Supérieur, Roi des Bangoulap, co-organisateur de la cérémonie, a accueilli près de deux cent cinquante invités le jeudi 8 décembre 2016  à l’esplanade de la chefferie supérieure Bangoulap. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du sous-préfet de Bangangté, des chefs de villages et de quartiers,  des associations et groupes de danses, des représentants des différentes loges de notabilité, de la population, des autres organisateurs tels que le CIPCRE et ses partenaires (ALVF et CMO). L’événement a été scindé en deux temps fort significatifs.

Phase protocolaire

La mise en place des invités et l’arrivée du roi ont précédé l’arrivée de l’autorité administrative au lieu de la cérémonie. Le rappel du déroulement des points inscrits à l’ordre du jour a donné le ton de l’activité suivie par l’exécution de l’hymne national du Cameroun. Le discours de bienvenue du Roi a ressorti les étapes du travail qui ont conduit à l’adoption dudit coutumier, des palabres préliminaires à la formalisation du code en passant par l’encadrement des rites de veuvage au regard du respect des droits du conjoint survivant. Tout en remerciant l’implication du CIPCRE et de ses partenaires, le roi n’a pas manqué d’encourager le respect du code coutumier pour le strict respect des droits et de la dignité du conjoint survivant. A sa suite, le coordonnateur technique du projet, représentant le directeur général du CIPCRE empêché, a pris la parole pour retracer le processus entamé depuis janvier 2015 dans le cadre de ce projet mené avec le soutien financier de l’Union Européenne pour arriver à l’adoption du code coutumier et à cette cérémonie de présentation officielle. Chaque étape du processus a toujours connu la participation de la population Bangoulap dans la dynamique d’humanisation des rites de veuvage sous la bienveillante implication du roi. Pour terminer son propos, il a permis salué les efforts fournis à ce jour et indiqué que la suite du processus réside dans le suivi de l’application du code coutumier. De par leurs prestations, les groupes de danse ont meublé les intermèdes pour permettre de passer à l’étape suivante de la cérémonie.

Phase technique

Cette phase de la cérémonie a été ouverte par la présentation commentée du code coutumier des rites de veuvage. Il est revenu au jeune Arnaud DADJE, ressortissant Bangoulap, de se plier à ce devoir. Il en a profité pour parler de la constitution du code avec ses deux parties scindées en sept chapitres, ledit document présentant ainsi l’attitude à observer lors du processus des rites de veuvage dans le groupement. Le rituel officiel d’adoption du code pour marquer son entrée en vigueur a été fait par le chef Supérieur qui a ainsi transmis un exemplaire à l’autorité administrative présente à cette cérémonie. De même, les membres de l’observatoire de chaque quartier ont été présentés officiellement et du matériel leur a été transmis en l’occurrence des tee-shirts, des casquettes et le code coutumier. Pour clôturer la cérémonie, le sous-préfet a pris la parole pour rendre hommage à sa majesté le Chef Supérieur Roi des Bangoulap qui a pris toute la mesure du problème en décidant de redonner un sens humain aux pratiques des rites de veuvage à travers l’élaboration et l’adoption du code coutumier. Il a rappelé que les veuves sont mieux protégées maintenant que les rites sont devenus plus respectueux de leurs droits et de leur dignité. Le groupement Bangoulap et le Gouvernement étant donc en symbiose pour ce qui est de la promotion des droits et de la dignité humaine, il a exhorté les populations à prendre au sérieux ce code coutumier et à l’appliquer véritablement. La cérémonie de promulgation des rites de veuvage à Bangoulap s’inscrit dans le cadre des activités menées par le CIPCRE à travers une nouvelle campagne d’humanisation des rites de veuvage dans huit villages de la région de l’Ouest dénommée « Plaidoyer, structuration et accompagnement des communautés locales dans le processus d’humanisation des rites de veuvage »    

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir