Get Adobe Flash player

Articles

Justice et Paix

Depuis plusieurs années déjà, l’Afrique est agitée par une crise profonde de son être. Cette crise n’est pas seulement économique. Elle revêt plusieurs autres formes : détournements de fonds, corruption, fraudes électorales, fuite des cerveaux, violences domestiques, guerres civiles, coups d’état, tribalisme, insécurité, etc.

Face à cela, le CIPCRE est convaincu qu’en Afrique peut-être plus qu’ailleurs, les convictions religieuses constituent à la fois un fondement et un levier puissant pour l’engagement des populations à la transformation sociale. Malheureusement, force est de constater que les responsables religieux et traditionnels peinent encore à prendre au sérieux leur responsabilité sociale ou manquent tout simplement de stratégies concrètes pour quitter un type de discours qui prêche « le ciel comme si la terre n’existait pas » (selon un mot bien connu de Mgr Albert Ndongmo). Depuis 1996, le CIPCRE met en place diverses stratégies pour promouvoir l’engagement des principaux lieux confessionnels en faveur de la justice, de la paix et de la sauvegarde de la création.

  • Colloques et séminaires internationaux
Dans le but de partager avec les responsables d’Eglises à tous les niveaux la démarche originale du CIPCRE qui consiste à intégrer une approche d’écologie globale dans le processus de reconstruction de l’Afrique, un premier colloque international a été organisé en juin 1996 à Batié au Cameroun sur le thème « Ethique écologique et reconstruction de l’Afrique ». A l’issue de ce Colloque, il est apparu clairement que la reconstruction de l’Afrique ne peut se faire que dans la collaboration et grâce à la mobilisation de toutes les forces vives du continent. C’est ainsi que l’année suivante déjà, ont été organisés deux autres séminaires internationaux. Le premier portait sur « Ecologie et évangélisation » du 19 au 25 mai 1997 à Porto Novo (Bénin) et le deuxième, organisé en collaboration avec le Conseil Œcuménique des Eglises (COE) et la Fondation Afrique Avenir du Rév. Dr. Kä Mana, sur « Eglises, Impunité et Droits des Victimes en Afrique Centrale et Occidentale : vivre et annoncer l’Evangile de la Justice et de la Réconciliation » du 6 au 14 avril 1997 à Batié. A cette occasion, les 60 participants, venus de 13 pays différents, ont décidé “de constituer une Chaîne de Solidarité Agissante en vue d’une plus grande efficacité dans le partage d’expériences, d’informations et dans le soutien mutuel en cas de crise, pour le combat global contre l’impunité”.

  • La Campagne Semaines Pascales
Dans la continuité des colloques et séminaires mentionnés ci-dessus, la Campagne Semaines Pascales (CSP) est née en avril 1998 sous l’initiative du CIPCRE. Depuis, elle mobilise chaque année des croyants catholiques, protestants et musulmans, ainsi que toute personne de bonne volonté contre un fléau social et pour la justice et la paix, sous l'éclairage de la foi. Devenue nationale en 2000, la CSP est organisée, outre par le CIPCRE, par laFédération des Eglises et Missions Evangéliques du Cameroun(FEMEC), par le Service National Justice et Paix de l'Eglise Catholique et par le Conseil Supérieur Islamique du Cameroun (CSIC).A travers les sessions de formation, les conférences, les soirées culturelles, les événements sportifs et ludiques, les célébrations œcuméniques et le site internet, les organisateurs veulent amener les croyants à prendre conscience qu'en attendant le "Ciel", ils sont d'abord des vecteurs de l'émergence d'une communauté terrestre où l'Homme est une chance pour l'Homme. Il ne s'agit pas seulement de les conscientiser, mais de les outiller en vue d'une plus grande efficacité dans l'engagement pour une société plus juste et plus pacifique.

  • Les Commissions protestantes JPSC
Depuis quelques années se sont constitués, sous l'impulsion du CIPCRE, dans les paroisses protestantes de la Province de l’Ouest du Cameroun des comités de réflexion et d’action appelés « Commissions JPSC ». Ce sont aujourd’hui déjà plus de 30 groupes de base qui, à l’image des Commissions Justice et Paix catholiques, s'investissent face à des questions d’injustice, de conflits et de dégradation de l’environnement. A travers leur engagement quotidien pour la promotion de l’homme et de la femme dans la sphère d’une action locale et concrète, ils font l’expérience de l’Evangile comme force du changement social.Le CIPCRE soutient cette expérience en accompagnant la coordination provinciale JPSC notamment dans l’animation de rencontres de réflexion et de formation et dans la capitalisation et diffusion des expériences faites sur le terrain. Un livre a été publié en 2002 sous le titre « L’Evangile en action : Justice, Paix et Sauvegarde de la Création dans l’Ouest Cameroun »

  • La Jeunesse Œcuménique pour Christ
Si les convictions religieuses possèdent dans leur profondeur un fort potentiel de transformation sociale pour la Justice et la Paix, force est de constater qu’elles ont aussi historiquement une forte tendance à accentuer les clivages et les lignes de séparation et ce, pas seulement depuis le 11 septembre 2001. Convaincu que la paix n'est et ne sera que négociation, dialogue et ouverture à l'autre, le CIPCRE s’engage résolument dans le soutien aux initiatives qui par la réflexion et l’action encouragent l’ouverture, la collaboration et la compréhension de l’autre.La Jeunesse Œcuménique pour Christ est un mouvement de jeunes chrétiens catholiques et protestants de l’Ouest camerounais né en 1999 dans le but de briser les barrières confessionnelles en vue d’une société plus juste et plus pacifique. Trois groupes existent déjà et se rencontrent régulièrement dans les villes de Bafoussam, Dschang et Mbouda. Le CIPCRE accompagne cette expérience notamment par l’animation de rencontres de réflexion et de formation.
.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir